Anthropocène

Ce cours est présenté par : Claire Revol et Pierre – Olivier Garcia.

L’Anthropocène désigne la période géologique qui se serait ouverte à l’époque de la révolution industrielle, à partir de laquelle l’être humain est devenu une « force géologique » de par les changements climatiques et environnementaux qu’il produit. Encore en discussion parmi les géologues, le terme d’anthropocène permet de reposer un certain nombre de questions en termes d’humanités environnementales à partir des disciplines qui se préoccupent du rapport de l’homme et la femme à son environnement et du façonnement des milieux habités : la géographie, les sciences humaines et la philosophie. Qu’est ce que la nature, l’environnement, le milieu ? Quelles questions sociales sont posées par les changements environnementaux globaux? Les changements climatiques ne sont pas seulement un enjeu scientifique, car il en va de la survie de l’espèce humaine, et du partage de ressources qui étaient jusque là pensées comme des dons gratuits de la nature (l’eau, l’air, l’énergie, les métaux, les productions agricoles…). L’anthropocène pose donc des questions éminemment politique du rapport des sociétés à leurs environnements et des conflits qui peuvent en émerger.

Le cours introduit aux enjeux contemporains d’une géographie politique de l’environnement en se concentrant dans un second temps sur l’exploitation des ressources fossiles. Cette exploitation des ressources fossiles est au cœur des changements climatiques mais n’est pour autant pas uniforme à l’échelle du globe : Quelles sont les logiques sociales et politiques de l’extractivisme contemporain et comment les aborder par les humanités environnementales ? Quelles inscriptions du changement climatique dans les territoires ?