Géopolitique

Photo du mur séparant l’Israël et la Palestine.

Cours présenté par : Anne Laure Amilhat Szary et Cristina Del Biaggio.

Ce cours aborde les grandes questions géopolitiques et les enjeux géopolitiques du monde actuel en s’appuyant sur des thématiques précises et des espaces concernés par ces questions. Il ne s’agit pas de brosser un tableau stratégique du monde actuel mais de comprendre les relations de pouvoir à l’œuvre dans l’espace, la façon dont le pouvoir façonne les territoires. La géographie politique s’intéresse aux pratiques du pouvoir, à la façon dont se définissent dans l’espace les notions de dedans /dehors, de soi/l’autre, centre/périphérie.

Il reviendra d’abord sur l’émergence de cette branche de la géographie, aux origines très controversées non seulement du fait de son lien aux totalitarismes mais aussi du fait de la difficulté à aborder la dimension politique dans une science humaine qui a longtemps recherché une « neutralité » idéologique. On verra comment le lien entre pouvoir et espace s’est longtemps cristallisé sur le rôle central de l’Etat, avant d’envisager de façon plus large la production de sujets collectifs et la régulation de leurs relations. L’analyse du rôle changeant des frontières internationales permettra d’illustrer comment la géographie politique traite aujourd’hui de questions d’identité, de surveillance, etc. qui traversent toutes les échelles d’analyse.

Le cours ouvre sur la compréhension géographique des problèmes politiques rencontrés tous les jours par les gouvernements, les entrepreneurs, les experts, les journalistes… Il touche à des questions essentielles : identité, démocratie, etc. et il cherchera à étendra la culture des étudiants pour leur permettre d’envisager autrement leur citoyenneté. Il se basera sur un grand nombre de lectures et de recherches à développer entre les séances.

Ouvrages et références conseillés :

  • Rosière, S. 2007 : Géographie politique & Géopolitique : Une grammaire de l’espace politique. Paris: Ellipses.
  • Lasserre, F., et E. Gonon 2008 : Manuel de géopolitique. Enjeux de pouvoir sur des territoires. Paris: Armand Colin.
  • Claval, P. 2010 : Les espaces de la politique. Paris: Armand Colin.
  • Dodds K  2000 : Geopolitics in a changing world , Prentice Hall, Harlow.

Travaux

Dans le cadre du TD, les étudiant.es réalisent des micro-trottoirs à propos de la  toponymie (nom des lieux) des rues grenobloises. L’enjeu est d’analyser et de déconstruire les acquis sociaux et culturels que nous intériorisons lorsque nous évoquons “la rue Jules Ferry”, “la rue Voltaire” ou de “l’avenue Jean Jaurès”. Ce travail soulève ainsi les parcours de ces personnalités constitutives de l’histoire de France “officielle” remettant en cause la place qu’ils occupent au sein de l’espace public. S’inspirant des balades décoloniales de l’association Contrevent, la seconde partie de ces travaux proposent de nouveaux toponymes. N’ayant pas la prétention de ré-écrire l’histoire, ces derniers proposent néanmoins de sortir du paradigme impérialiste hérité de nos aïeux. Enfin, en lien avec l’expression “nommer c’est créer” (Octavio Paz), ces vidéos s’accompagnent d’un dossier portant sur les enjeux et rapports de pouvoir s’exprimant à travers l’acte de nommer.

Dossier Finaux

 

Vidéos micro trottoirs

Voltaire – Fanon :

Au vu de son passé, ce documentaire questionne la pertinence de nommer un rue au nom de Voltaire et propose de la rebaptiser au nom de l’auteur anti-colonial, Frantz Fanon.

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont participé à la création de cette vidéo.

Film réalisé sous la direction de Cristina Del Biaggio.
Étudiant.es : Julie Hervé, Thomas Lagelouze, Jules Vialletelle, Thibaut Perney.
Musique: Chill Day – Lakey Inspired – 2017


Jaurès – Jaurès :

Ce documentaire questionne la pertinence de nommer une rue au nom de Jean Jaurès en mettant en lumière les heures sombres et les heures de gloire de son passé.

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont participé à la création de cette vidéo.

Film réalisé sous la direction de Cristina Del Biaggio.
Étudiant.es : Océane Bonjean, Céline Mancini, Ulysse Rey, Rémi Mansuy.
Musique: Beethoven in Havana – Joachim Horsley – 2018